Accueil

 

 Marie Hemery nous à quitté en cette fin d'été

Marie Hemery

Texte pour MARIE HEMERY- Eglise de Gissey-sous-Flavigny le jeudi 23 août 2020

En préalable, à la lecture de ce texte, je souhaite associer Roland CANESSE, notre ancien maire qui ne peut être présent et le regrette.

Est-il utile de présenter Marie HEMERY car qui ne connaissait pas Marie ?

Chacun dans le village pouvait la rencontrer, chez le boulanger le matin au bout du passage menant à sa maison, les jeudi et samedi se rendant sur la place du village chez l’épicier ou le boucher ambulant

Qui ne l’a pas croisée entre Gissey et Munois, à l’époque, quand elle se rendait à son travail en mobylette, quel que soit le temps ?

Marie est née à Gissey, a fréquenté l’école du village et c’est encore une des rares personnes à avoir fait toute sa vie au village. Marie était fille unique. Elle fût une enfant choyée par ses parents auxquels elle était très attachée.

Marguerite URBIN, une de ses compagnes de jeu de l’époque se souvient encore de sa mère l’accompagnant au bout du passage de sa maison quand elle allait à l’école. Peu nombreuses sont encore celles qui se souviennent de sa jeunesse quand enfants, elles allaient chez mademoiselle Berthe le jeudi après-midi tricoter l’hiver ou se promener à la belle saison, mais chacun conserve de Marie un souvenir attachant. Tout le monde s’entend sur sa gentillesse, sa gaité, son parler fort accentué ces derniers temps par sa surdité.

Au-delà de ces apparences, Marie était une femme forte et courageuse. Vivant seule, elle ne se plaignait jamais de la solitude ou de sa santé, trouvant que d’autres étaient en bien plus grande difficulté qu’elle. Si ces derniers temps, elle marchait à petits pas mais sans canne, c’était pour conserver plus longtemps son autonomie de marche, sur les conseils de son médecin, disait-elle… Quand, vous la rencontriez, elle demandait toujours des nouvelles de la famille, du devenir des enfants, se réjouissant des naissances. Marie avait le souci des jeunes et de leur avenir.

Marie aimait les autres, son village et les gens de son village. Elle a fréquenté assidument le club des anciens et attendait avec impatience ces rendez-vous du lundi. Elle n’a sans doute manqué aucun des repas de 14 juillet ou celui des anciens, avec Georges, puis seule ensuite, pour la convivialité, pour le plaisir d’être ensemble.

Comme cela a été dit, Marie était croyante et assistait régulièrement aux offices religieux. Elle a hébergé notre statue de Saint-Marcout de nombreuses années et il est sûr qu’à ce moment-là, il était sous bonne protection ! Connaissant sa délicatesse, je pense que Marie aurait aimé que soient remerciées les personnes qui lui étaient proches et ont pris soin d’elle. Je vais le faire ici.

Merci à Anne-Marie, Murielle et Catherine, ses voisines toujours présentes, qui ont veillé sur elle, à Jeanine qui l’a trouvée ce dimanche 23 août alors qu’elle lui rendait visite et lui apportait un morceau de gâteau au chocolat, à Véronique enfin, très présente pour la commune ces derniers temps. Merci enfin à ceux que j’oublierais. Une pensée toute particulière pour Léna et Murielle qui la considéraient comme une mamie de cœur.

Marie est partie calmement, semble-t ’il, en toute discrétion. Elle avait posé près d’elle sur le canapé où elle reposait, le premier exemplaire du Petit Journal de la commune, que nous avions tiré spécialement pour elle dans un format particulier, comme reliée à son village jusqu’au dernier instant. Nous garderons tous de Marie, femme digne, chaleureuse et attachante un souvenir ému. Marie-Christine LENOIR – maire de Gissey-sous-Flavigny

 

 

 CONSIGNES  COVID continuons a se protéger

consigne covid 19

 

Gissey sous Flavigny à l'honneur dans le magazine VMF , Vieilles Maisons Françaises du mois de Mai

 Magazine vieilles maisons françaises, mai 2020, gissey sous flavigny, andré Mercuzot, Pascal Delarue, Manoir

Dans le numéro parut au mois de Mai, un article sur les "Artisans et propriétaires fous de patrimoine" nous fait découvrir entre autre la restauration de l'orée de l'Oze par André Mercuzot ainsi que le projet de Pascal Delarue pour la maison forte.

https://www.vmfpatrimoine.org/qui-sommes-nous/un-magazine/le-dernier-numero/

 

L'orée de l'oze à Gissey sous FlavignyL'orée de l'Oze; gissey sous flavigny, restauration, travaux , andré mercuzot

 

 

 

 

Calendrier des manifestations en Auxois-Morvan